Thérèse Desqueyroux – François Mauriac

 

 

Résumé :
Pour éviter le scandale et protéger les intérêts de leur fille, Bernard Desqueyroux, que sa femme Thérèse a tenté d’empoisonner, dépose de telle sorte qu’elle bénéficie d’un non-lieu.Enfermée dans sa chambre, Thérèse tombe dans une prostration si complète que son mari, effrayé, ne sait plus quelle décision prendre. Doit-il lui rendre sa liberté ? (Source)
 
Mon avis :
Ce livre, tiré d’un fait divers de la campagne landaise, fut aussi sous-titré « Itinéraire d’une femme libre » à sa sortie.
 
Je n’ai pas eu la chance de l’analyser pendant mes années littéraires, et je regrette aujourd’hui de ne pas prendre le temps d’aller au-delà des mots pour en comprendre les subtilités, les non-dits. Dès les premières pages, il sembre difficile de cautionner l’acte de Thérèse Desqueyroux, mais on veut comprendre la situation complexe qui a poussé cette jeune femme à empoisonner son mari qu’elle haïssait profondément. Au fur et à mesure, on se dit que le plus gros tort de cette femme rebelle c’est finalement d’avoir « manqué son coup ». Thérèse, narratrice, amène le lecteur à se ranger de son côté et à comprendre la complexité de la société dans laquelle elle a évolué. Ce qui frappe le lecteur c’est l’hypocrisie de la famille qui cherche à étouffer l’affaire immédiatement, et qui prend un malin plaisir à punir Thérèse en l’enfermant dans une solitude dont il parait impossible de se défaire. Et ce mari égoïste et un peu benêt, qui va jusqu’à la forcer à maintenir une image de couple uni, chaque dimanche à l’église pour sauver les apparences…
 
Je regrette que cette fin n’en soit pas vraiment une. A la réflexion, je pense que j’attendais une fin digne d’un roman de fiction, alors que n’oublions pas que c’est une histoire vraie. C’est donc dans une routine morne que Thérèse poursuit son chemin, sans réelle perspective d’évasion.

Laisser un commentaire

Beauty Lifestyle Fashion